Estimation retraite : trouver un simulateur en ligne

Estimation retraite

Une retraite se prépare. Connaître à l’avance le montant de ses droits permet de prendre les sages décisions. Le simulateur en ligne donne toutes les informations utiles à savoir pour bien préparer sa retraite. Souvent, les employés préfèrent prolonger un peu la date de départ à la retraite pour pouvoir bénéficier davantage de son droit. Afin de savoir plus sur le simulateur de retraite, suivez la suite.

Le choix du simulateur de retraite

Le simulateur retraite est un outil informatique permettant de calculer les droits à la retraite dans une future plus ou moins proche. L’évaluation se repose sur différents critères tels que l’âge de départ à la retraite, les cotisations d’assurance, les trimestres travaillés, le domaine d’activité, etc. Les simulateurs sont nombreux sur le net. Toutefois, ils ne sont pas tous fiables. Ce qui risquerait de compromettre votre planning ou projet d’avenir. Il faut dans ce cas choisir minutieusement le bon simulateur.
D’abord, il est recommandé de prioriser les simulateurs fournis par les cabinets spécialisés ou publics et d’éviter tant que possible ceux proposés par les banques ou assurances. En effet pour ces dernières, le calcul est trop simple et rapide. Elles ne tiennent pas compte de tous les critères essentiels. Les résultats sont donc peu fiables. Par ailleurs, le simulateur idéal doit être à jour, ce qui fait que les reformes en vigueur doivent être considérés dans ses calculs. Enfin, la fiabilité des simulateurs s’évalue par les paramètres ou les critères utilisés pour calculer la retraite. On peut citer, par exemple, l’âge de départ à la retraite, le plafond de retraite … En effet, le montant de base dépend du statut ou des cotisations d’assurance retraite effectuées par l’employeur. Il est évident qu’il doit y avoir un plafond. Pour avoir une idée de ce qu’est un simulateur retraite, vous pouvez visiter le site www.mesquestionsdargent.fr.

Le mode d’utilisation d’un simulateur de retraite

Le processus est presque le même pour la plupart des simulateurs de retraite. Il est nécessaire d’avoir en sa disposition certaines informations ou quelques documents comme le relevé individuel de situation. Ce dernier est aussi appelé aussi « relevé de carrière ». Il résume les droits que l’intéressé a obtenus tout au long de sa carrière auprès des caisses de retraite. Ceux-ci se présentent sous forme de trimestres ou des points. Pour avoir ce document, l’employé doit formuler une demande à l’endroit de son employeur. Ensuite, à l’aide du relevé individuel, le salarié pourra sélectionner les caisses de retraite concernées tout en précisant la dernière période de cotisation, les trimestres obtenus correspondant à la retraite de base, ainsi que les points obtenus relatifs à la retraite complémentaire. Ce qui importe, c’est de recopier les informations contenues dans le relevé le plus fidèlement possible.
Après avoir complété toutes les informations requises, la dernière étape consiste au calcul de la retraite. Il faut donc donner les informations concernant l’activité exercée suivie du régime ainsi que la rémunération brute annuelle. Puis, il ne reste qu’à renseigner la date de départ à la retraite. Tout de suite après, on aura sa simulation.

La limite des simulateurs de retraite

Les simulateurs donnent uniquement une information sur la retraite à titre indicatif. Il ne faut pas baser ses projets ou ses décisions sur ces données. Si une erreur a été effectuée lors de la saisie des données, tous les résultats seront faussés. Généralement, les simulateurs n’intègrent pas dans leurs calculs, les travaux effectués à temps partiel. Donc, les estimations seront erronées.
Il est aussi à rappeler que les simulateurs demandent uniquement le montant des revenus à l’entrée et à l’arrêt du travail. Pour les autres, ils utilisent des méthodes de projection avec des données approximatives. C’est loin de refléter la réalité.
Tout compte fait, les simulateurs servent à avoir une idée globale du montant de la retraite. Ils sont loin d’être fiables à 100 %. Néanmoins, d’après les études et les comparaisons, il a été constaté que les simulateurs de calcul retraite publics sont les plus fiables. Le taux de fiabilité est de 75 %. Il faut donc prioriser ce type de simulateur.