Quels exercices pour booster la mémoire d’un senior ?

Vieillir bien, c’est possible. Le vieillissement actif est une voie que toute personne peut suivre pendant sa vieillesse pour se maintenir dans le meilleur état physique et mental possible, compatible avec son état de santé général. Conscient que le vieillissement entraîne naturellement une détérioration progressive des fonctions physiques et cérébrales (cognitives, émotionnelles, motrices, rythme veille-sommeil) à des degrés divers chez chaque personne, il est possible d’accepter ce processus sereinement et de s’engager à aider les facultés intellectuelles de rester actives et efficaces. En fait, le vieillissement actif est une condition qui se construit dans la vie quotidienne, en suivant des règles et des bonnes habitudes qui représentent une véritable gymnastique pour garder l’esprit agile, entraîné et pour contrer le processus naturel de vieillissement du cerveau.

Les changements dans la mémoire

L’affaiblissement de la mémoire est l’un des facteurs qui rend les gens conscients du temps qui passe : les numéros de téléphone, les noms de personnes et les mots ne viennent pas à l’esprit au bon moment ou les rendez-vous, les procédures et les chemins qui étaient familiers et automatiques deviennent soudainement plus confus. Les changements peuvent concerner la mémoire à court terme, la mémoire à long terme et la mémoire de travail, ce qui nous permet d’apprendre de nouvelles notions et de les traiter activement. Si aucune autre pathologie n’intervient, le processus d’affaiblissement de la mémoire est lent et progressif, avec des pics possibles en cas d’événements traumatisants ou stressants tels que le deuil, la maladie et les états dépressifs. Lorsque la mémoire, qui au fil des ans a été une précieuse “assistante” dans la vie quotidienne, commence à montrer des signes de faiblesse, les gens réagissent souvent par un sentiment d’insécurité et de résignation et prennent l’habitude de compenser cela en s’appuyant sur des notes écrites ou sur l’aide des membres de la famille pour garder une trace de ce dont ils veulent se souvenir. Souvent, un sentiment de vulnérabilité conduit les personnes âgées à rechercher des certitudes dans la routine, en déléguant des activités qu’elles avaient l’habitude d’effectuer de manière autonome, avec la conviction qu’elles ne sont plus capables d’apprendre de nouvelles notions, activités ou de se familiariser avec des dispositifs technologiques qui contribuent à simplifier la vie quotidienne. Cependant, il est important de réagir à ce stade, en s’engageant dans un programme constant d’entraînement de la mémoire. C’est un engagement qui, même s’il n’inverse pas le cours du processus de vieillissement physiologique, apportera des résultats visibles dans la vie quotidienne et renouvellera le sentiment de confiance en soi.

Les bonnes habitudes allient mémoire

Il existe quelques règles simples de la vie quotidienne qui aident à préserver la mémoire et les capacités cognitives. Le rythme équilibré veille-sommeil : avec l’âge, on a tendance à moins dormir, il faut essayer de se rapprocher le plus possible d’un sommeil de 7-8 heures. À cet égard, il est utile de mener une vie active avec une activité physique modérée pendant la journée, en consultant le médecin pour recourir à un certain soutien comme la mélatonine qui aide à rétablir l’équilibre du rythme veille-sommeil. Le régime alimentaire équilibré : complet avec des nutriments ; ne pas fumer, boire des quantités modérées d’alcool et maintenir le poids forme. L’activité physique quotidienne : adaptée à l’âge (marche, gymnastique douce, vélo d’appartement, etc.), qui contribue également à maintenir une humeur positive. La vie sociale active : pleine de relations interpersonnelles et consacrée à des passe-temps, des activités de loisirs et des engagements fixes (cours, bénévolat) qui aident à éviter le sentiment d’isolement. apprendre de nouvelles chose : pour entretenir la curiosité et exercer la mémoire. La stimulation cognitive. Un mode de vie sain et actif aide à maintenir une attitude curieuse et positive, qui favorise les facultés cognitives et éloigne certains sentiments typiques de la vieillesse : le sentiment de solitude, de passivité et de fatalisme. Les stimuli qui découlent d’une vie active contribuent à consolider une attitude positive envers l’existence, en acceptant la vieillesse comme une condition naturelle, non pathologique, en continuité avec ce que l’on a été avant et non en opposition. En effet, malgré les limites et les difficultés de la santé, il est possible d’apprendre à apprécier les rythmes détendus et le temps libre qu’offre le troisième âge et de bénéficier de la possibilité de se consacrer à ce qui nous plaît, de vivre les affections, d’apporter une contribution en termes de bénévolat et de construire de nouveaux liens personnels.

Exercices utiles pour garder la mémoire active

Notre esprit, pour rester élastique et efficace, a besoin de stimuli et se nourrit d’images, d’associations d’idées, d’émotions. Lorsque vous l’engagez dans une activité stimulante, de nouveaux liens sont établis entre les informations que vous avez stockées à partir d’expériences antérieures, ce qui les maintient vivantes et opérationnelles. Les activités de stimulation cognitive chez les personnes âgées sont très utiles car elles renforcent les connexions cérébrales et entraînent les différents domaines : langage, logique, perception de l’espace, mémoire autobiographique et épisodique. Pour cette raison, apprendre de nouvelles notions et essayer d’adopter de nouvelles perspectives et de nouveaux points de vue sont des activités saines pour le cerveau, surtout à un âge avancé.

Suggestions pour stimuler la mémoire des personnes âgées dans la vie quotidienne

Les exercices de mémoire que nous proposons peuvent être facilement insérés dans la vie quotidienne, avec constance, volonté et persévérance. Visualisez des lieux familiers. Lorsque vous sortez, engagez-vous à observer les détails des lieux (rues, magasins, restaurants, maisons d’amis et de parents) puis, une fois de retour chez vous, essayez de retracer mentalement ces lieux, en vous concentrant sur les détails. Ou essayez de visiter des lieux familiers (la maison de vacances, l’ancien bureau, etc.). Au début, la mémoire globale ne sera pas très précise et il sera difficile de se souvenir des détails, mais ensuite, en s’entraînant à remarquer les détails, les couleurs et les formes, l’attention deviendra plus alerte et entraînée. Pour revenir sur la journée écoulée, chaque soir, avant de se coucher, pensez à la journée écoulée (les activités réalisées, les repas pris, les personnes rencontrées et le dialogue avec elles). C’est un moyen utile de fixer dans votre mémoire les détails qui rendent chaque jour unique et de vous habituer à remarquer et à apprécier les petits événements qui animent la routine. Il faut écrire à la main des textes courts.

Vous remarquerez qu’en peu de temps, le mouvement de la main deviendra plus fluide et plus sûr et vous pourrez porter une plus grande attention à la signification des mots. Individualiser chaque jour une nouvelle : (dans un journal, à la télévision, à la radio), l’écouter attentivement puis la répéter 3 fois, comme pour en parler à quelqu’un. La première fois, l’histoire sera plus vague et fragmentaire, puis le récit deviendra plus articulé et plus riche en connexions logiques. Mesurez-vous dans des tâches logiques simples. Faites des calculs dans votre esprit puis notez-les sur papier. Ouvrez le vocabulaire et apprenez un nouveau mot chaque jour, en notant le sens dans un carnet et en revoyant chaque jour les mots appris au cours du mois. Il faut écrire une liste de mots commençant, par exemple, par BA, puis par BE. Vous remarquerez qu’au début, les idées seront peu nombreuses, mais ensuite, même si vous êtes engagé dans d’autres activités, l’esprit, maintenant activé sur la tâche, continuera à suggérer de nouvelles réponses. Ces activités peuvent devenir des défis amusants à proposer à votre partenaire, à vos amis ou à vos petits-enfants, qui avec leur vivacité et leur imagination seront un stimulus supplémentaire.

Battre la routine sous toutes ses formes, s’efforcer de changer quelque chose chaque jour dans l’analyse de la journée, comme les horaires, les habitudes, les nouvelles façons de faire du shopping, les nouveaux itinéraires avec le bus, écouter une chaîne de radio différente. Tracer quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant. Vous devez aussi écouter de la musique classique, lire un livre d’un nouvel auteur, écouter un livre audio, s’inscrire à un cours à l’université du troisième âge, expérimenter une nouvelle recette, essayer un cours de base dans une langue étrangère, essayer de broder un cadeau pour Noël, dessiner, utiliser un smartphone. Il est important de garder l’esprit clair, en canalisant toute votre énergie dans l’acte d’apprendre, sans vous laisser démoraliser par l’échec ou craindre que vous ayez relevé un défi au-delà de vos forces. Déployez-vous dans vos passe-temps en introduisant un facteur de nouveauté. Si vous tricotez, essayez un nouveau modèle ou une nouvelle maille qui vous tient occupé, en évitant de répéter des procédures qui se font maintenant automatiquement et ne stimulent pas le cerveau ; si vous jouez aux cartes, variez les jeux et les camarades de jeu pour vous tester avec de nouvelles règles et stratégies. Jouer aux jeux de puzzle classiques, comme les mots croisés, le sudoku, les rébus, est un entraînement utile, à condition de les alter fréquemment.

Pour s’assurer que l’expérience et les notions acquises et mémorisées (comme cela arrive par exemple aux amateurs de mots croisés) ne remplacent pas l’activité cérébrale nécessaire pour trouver des solutions. Il est également important de trouver des jeux adaptés à votre niveau, afin de ne pas risquer de vous ennuyer ou de vous démotiver. Dans les kiosques à journaux, il existe de nombreuses propositions adaptées à tous les niveaux, du débutant absolu au confirmé. Un autre jeu utile est le jeu de mémoire avec cartes, intéressant pour impliquer les petits-enfants dans une activité amusante. Si vous vous sentez porté, consacrez un peu de temps chaque jour à des activités qui calment le flux des pensées et apportent la sérénité : yoga, méditation, prière.