Le diabète chez les personnes âgées et ses principales complications

Publié le : 16 octobre 20204 mins de lecture

Le diabète sucré ou le diabète de type 2 est une maladie très répandue chez les adultes avançant en âge. Avec les troubles cognitifs, c’est la maladie la plus fréquente chez les adultes de plus de 60 ans. Outre l’hypertension, si elle n’est pas correctement contrôlée, elle entraîne notamment des séquelles importantes à moyen et long terme. Ces séquelles ont des répercussions importantes sur la qualité de vie, dans lesquelles des complications sont fréquentes chez les personnes âgées qui ont été diabétiques à l’âge adulte et n’ont pas été suffisamment contrôlées.

Les complications les plus courantes du diabète

Le diabète peut engendrer des complications qui peuvent classés en deux groupes, à savoir :

  • Macrovasculaire : le patient diabétique est plus sujet aux complications cardiovasculaires telles que l’infarctus aigu du myocarde et l’accident vasculaire cérébral.
  • Microvasculaire : rétinopathie diabétique, neuropathie diabétique et néphropathie diabétique.

La rétinopathie diabétique est une grave complication correspondant à une affection de la rétine (membrane interne de l’œil comportant des cellules capables de capter la lumière) et qui diminue la capacité visuelle du patient. Selon les sous-types, elle peut se manifester plus rapidement et elle peut même provoquer une perte soudaine de la vue en raison d’une hémorragie de la rétine.

La neuropathie diabétique est un vaste groupe de troubles causés par un dysfonctionnement nerveux. Ils sont à l’origine de douleurs chroniques et de perte de sensibilité. Le principal facteur responsable des complications dans les pieds des patients diabétiques.

La néphropathie diabétique est l’implication du rein dans la maladie. Elle peut entraîner une perte de la fonction rénale et augmenter le risque de maladie cardiovasculaire.

Par conséquent, il est de la plus haute importance que le patient diabétique dispose d’un contrôle glycémique adéquat. Il est nécessaire d’éviter ces complications afin d’atteindre le troisième âge avec une bonne qualité de vie.

Nous vous recommandons : Quelle est la relation entre l'hypertension artérielle et l'hypertension systolique isolée ?

Un suivi individualisé des patient diabétiques âgés

Chez les personnes âgées, l’objectif de glycémie doit être individualisé en fonction des antécédents du patient. Chez les jeunes adultes diabétiques, la glycémie à jeun considérée comme idéale se situe généralement autour de 110 mg/dl. En fonction de l’état de santé général du patient âgé, des objectifs plus élevés sont autorisés et une plus grande attention est accordée au contrôle de l’hypoglycémie (faible taux de glucose) et de ses complications. Dans le cas des personnes âgées, l’équipe médicale doit mettre en balance les avantages possibles du contrôle de la glycémie et ses risques.

Le contrôle individualisé des personnes âgées, en fonction de leur fonctionnalité, en plus des complications liées au traitement et des effets secondaires des médicaments doivent enfin être pris en compte afin de prévenir une complication éventuelle. En effet, les patients âgés en bonne santé peuvent recevoir un traitement contre le diabète similaire que les jeunes patients. Les personnes dépendant et  atteints des complications avancées seront en revanche prises en charge dans le but d’améliorer leur qualité de vie.

À parcourir aussi : L'obésité au troisième âge : comment gérer ?

Plan du site