Comment vivre avec une personne âgée dépendante ?

Vivre avec une personne âgée dépendante

Publié le : 09 décembre 20204 mins de lecture

Pour de nombreux foyers qui ne souhaitent pas opter pour un accueil en EHPAD, vivre avec une personne âgée dépendante est bien souvent la seule solution. Cela étant, accueillir un senior en perte d’autonomie chez soi demande de nombreux ajustements afin de prendre en charge cette dépendance et de permettre à la personne âgée accueillie de conserver le maximum d’autonomie tout en étant accompagnée au quotidien. Alors, comment accompagner une personne âgée en perte d’autonomie ? Existe-t-il des alternatives à l’EHPAD ou au maintien à domicile ? Réponses !

 

Comment reconnaitre une personne âgée en perte d’autonomie ?

Lorsque l’on parle de dépendance en ce qui concerne un senior, cela signifie que la personne âgée en question est en perte d’autonomie soit qu’elle n’arrive plus à effectuer certains gestes du quotidien. Certaines aides peuvent être mises en place pour le maintien à domicile avec par exemple le portage des repas, l’intervention d’une aide à domicile ou encore d’un auxiliaire de vie. Mais passé un certain stade il faut envisager d’autres solutions comme l’inscription en EHPAD ou l’accueil de la personne chez soi par exemple.

Par ailleurs, il est également possible de faire appel à une famille d’accueil (plus d’informations sur la perte d’autonomie sur le blog Astuce Santé).

 

L’accueil familial, c’est quoi ? 

L’accueil familial d’une personne âgée permet de faire en sorte que le senior que l’on souhaite accompagner dans sa dépendance puisse être accueilli au sein d’une famille d’accueil. La personne âgée est ainsi accueillie au sein du domicile d’un particulier.

Le particulier peut recevoir jusqu’à trois personnes âgées et il doit être un professionnel agréé et formé afin de garantir une prise en charge adaptée en fonction de la personne accueillie. Cela permet de proposer à un proche une prise en charge complète 24h/24 et 7j/7 auprès d’un professionnel tout en profitant d’un cadre accueillant et chaleureux et en réduisant les frais par comparaison à une maison de retraite par exemple. 

La personne partage ainsi son quotidien avec d’autres personnes également âgées, mais elle peut aussi être accueillie dans une famille avec des personnes plus jeunes voir même des enfants ce qui lui permet de profiter d’un cadre vivant et de continuer d’avoir des interactions sociales et humaines au quotidien (plus d’informations sur l’actualité des familles d’accueil sur le fil Twitter de Cettefamille).

Quelles aides pour les seniors ? 

Pour financer l’accueil dans une famille ou l’entrée en EHPAD par exemple, il est possible de recourir à l’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie. Avant de pouvoir prétendre à cette aide, il est nécessaire d’évaluer le niveau d’autonomie de la personne en question. Un médecin coordinateur va alors pouvoir se rendre au domicile de cette personne pour remplir ce que l’on appelle la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie, Groupes Iso-Ressources). La grille AGGIR permet de réaliser plusieurs observations permettant de mesurer le niveau de dépendance ou GIR.

Il existe 6 niveaux de GIR différents, le premier correspond à une perte d’autonomie totale et le niveau 6 correspond à une parfaite autonomie. En remplissant la grille AGGIR, il est donc possible d’évaluer le niveau GIR d’une personne, de suggérer l’accompagnement qui sera le plus adapté et d’attribuer l’APA si la personne a un niveau de dépendance entre 1 et 4.

Il est donc tout à fait possible de vivre avec une personne dépendante. En fonction de son niveau d’autonomie, on pourra cependant envisager de nouvelles solutions comme une prise en charge en EHPAD ou encore en famille d’accueil selon les préférences et les possibilités qui peuvent être mises en place afin de proposer un environnement adapté aux besoins de la personne. 

Nous vous recommandons : Services à la personne : faire appel à une aide à domicile sur mesure

À parcourir aussi : Quels sont les critères nouveaux qu'impose la crise du COVID-19 dans le choix d'un EPHAD ?

Plan du site