Quels sont les avantages d’avoir des animaux de compagnie pour les personnes âgées?

Les bienfaits de la présence d’un animal de compagnie auprès des seniors n’est plus à démontrer. En effet, les animaux de compagnie sont bénéfiques pour la santé des personnes âgées, tant sur le plan physique que psychologique : ils leur permettent de rester actifs, de se sentir utiles et de rompre une certaine forme de solitude et d’isolement. Pour preuve, certaines maisons de retraite commencent à les accepter. S’occuper d’un compagnon à quatre pattes, d’un oiseau ou d’un rongeur est bénéfique pour les personnes âgées, autant pour leur santé physique que pour leur moral. 

Un animal de compagnie pour rompre la solitude

L’isolement et la solitude des personnes âgées est un mal connu de notre société. La présence aussi affectueuse que joueuse d’un animal de compagnie peut ainsi permettre aux seniors isolés de rompre avec la solitude. L’animal apporte une compagnie gratifiante, stimulante et positive. Cela réduit stress et dépression : les animaux sont bienveillants, rassurants, drôles, procurant bien-être et affection. Puisque son attention est détournée, la personne âgée prend du recul sur ses soucis. L’animal allège certaines douleurs : il apaise, incite au repos. Les chats aident leurs propriétaires par leur ronronnement, soulageant tensions et anxiété. Avoir un animal domestique permet aux personnes âgées d’avoir un sujet de conversation supplémentaire pour échanger avec leur entourage. C’est également un bon moyen pour rencontrer de nouvelles personnes, notamment d’autres propriétaires d’animaux, à l’occasion de promenades groupées.

Un animal de compagnie pour se sentir utile

Les personnes âgées peuvent parfois avoir l’impression de se sentir inutiles. Vivre avec un animal de compagnie pour les personnes âgées qui sont sorties de la vie professionnelle, qui n’ont plus d’enfants à charge, c’est continuer à se sentir utile et responsable. Les seniors doivent organiser la vie de leur chien, de leur chat, de leur oiseau ou de leur rongeur, penser à leur alimentation, aux visites chez le vétérinaire. Assurer de bonnes conditions de vie à leurs animaux contribue à aider les seniors à rester vigilants, à se sentir responsables et donc à entretenir une bonne estime de soi, qui fait souvent défaut avec l’avancée en âge. S’occuper de son animal de compagnie constitue un but quotidien, une raison d’être. S’occuper d’un animal est une vraie responsabilité et cela nécessite de prendre du temps : il faut lui donner à manger et à boire, aller le promener régulièrement, être attentif à son état de santé ou encore l’emmener chez le vétérinaire. Autant de gestes qui permettent aux seniors de garder un certain rythme de vie et d’avoir une bonne raison de se lever chaque matin.

Un animal de compagnie pour rester actif

L’inactivité physique a des effets néfastes sur la santé des seniors. En effet, la sédentarité favorise par exemple les douleurs articulaires et les maladies cardiovasculaires. Les animaux de compagnie qui demandent à être promenés régulièrement, qui apprécient de jouer, permettent à la personne âgée de rester active, de bouger. Ce bienfait n’est pas à négliger car l’inactivité est souvent source de problèmes de santé chez les seniors. Rester actif pour s’occuper de son animal aide par exemple à se prémunir contre les maladies cardiovasculaires. S’occuper d’un animal domestique demande beaucoup d’énergie. Prenons l’exemple du chien : il faut jouer avec lui, aller le promener plusieurs fois par jour, nettoyer ses bêtises… De nombreuses activités qui permettent finalement à la personne âgée de rester active et de bouger régulièrement, car c’est une réalité : la vitalité d’un animal de compagnie est contagieuse.

Un animal de compagnie pour la santé des seniors atteints de maladies dégénératives

La présence d’un animal de compagnie au côté d’une personne atteinte d’une maladie dégénérative, comme la maladie d’Alzheimer par exemple, a d’indéniables bienfaits sur sa santé. Elle contribue, entre autres, à aider le senior à continuer à se repérer dans le temps grâce au rythme régulier de vie de son compagnon. La personne âgée malade garde ainsi un lien avec la vie réelle. S’occuper d’un animal de compagnie permet également de stimuler le cerveau, et notamment de ralentir la perte de mémoire. En maison de retraite, la médiation animale, aussi appelée zoothérapie, fait participer des animaux aux soins prodigués à des personnes âgées. C’est le cas dans le cadre du traitement de maladies comme la maladie d’Alzheimer. De plus en plus utilisée, elle permet le contact de personnes âgées avec les animaux en EHPAD, pour stimuler leurs facultés psychiques. Elle renforce leurs liens sociaux et favorise les expériences positives.