Tout ce qu’il faut savoir sur l »œsophage

On sait que le vieillissement implique plusieurs changements physiologiques dans notre corps. Mais la science n’a pas encore pu déterminer les limites entre le vieillissement normal et le vieillissement pathologique. Certaines différences ont déjà été identifiées dans le cerveau, la bouche et les dents, etc. Aujourd’hui, on va aborder le vieillissement du système digestif ou appareil digestif qui est composé d’une série d’organes associés dont la fonction est de transformer les aliments, par des moyens mécaniques et chimiques.

Le système digestif : l’œsophage

Ils font partie du système : bouche, pharynx, œsophage, estomac, intestin : petit et gros, rectum et anus. Le foie, le pancréas et la vésicule biliaire sont considérés comme des organes accessoires dans le processus digestif. Mais cela ne les rend pas moins importants dans le processus. Dans un article précédent, on a déjà parlé du vieillissement de la bouche, des dents et des glandes salivaires. On a également abordé les questions relatives à l’estomac et aux intestins. C’est pourquoi, on va aujourd’hui aborder de manière simplifiée ce que l’on sait sur le vieillissement de l’œsophage.

Les troubles de l’œsophage

L’œsophage est le tube qui relie la bouche à l’estomac. Comme pour le côlon, le fonctionnement de l’œsophage peut ralentir avec l’âge, entraînant un acheminement plus lent des aliments. La personne âgée aura alors des difficultés à ingérer des aliments et liquides.

Causes possibles des troubles de l’œsophage et difficultés de déglutition :

– démence,
– AVC,
– maladie de Parkinson.

Le reflux gastro-œsphagien pathologique : RGO

Même si le reflux gastro-œsphagien pathologique : RGO peut survenir à n’importe quel âge, il est plus fréquent chez les personnes âgées.

La personne atteinte de RGO souffre d’une accumulation d’acide gastrique dans l’œsophage. Ceci provoque alors les troubles gastriques suivants :

– brûlures d’estomac,

– régurgitation d’aliments ou d’acide,

– mal de gorge,

– toux,

– douleur du thorax,

– haleine désagréable.

Il est alors important d’essayer de découvrir les aliments favorisant le RGO pour les éliminer de votre régime. Les plus courants sont :

– les aliments gras,

– les épices,

– l’alcool,

– la caféine.

La première étude sur le vieillissement de l’œsophage.

Depuis lors, de nombreuses études l’ont montré : diminution de la pression au repos, lorsqu’il n’y a pas eu de déglutition, des changements dans la synchronie et l’ampleur de la relaxation du sphincter œsophagien supérieur peut provoquer une dysphagie élevée, car ce sphincter est proche du pharynx. Augmentation de l’incidence des contractions non-péristaltiques : synchrones et de défaut, le maintien de la pression de repos du sphincter œsophagien inférieur : près de l’estomac. Il n’y a pas de preuve d’une augmentation des problèmes de reflux gastrique avec l’âge. Toutefois, lorsqu’elles se produisent, elles durent plus longtemps chez les personnes âgées que chez les jeunes adultes. Les modifications de la motilité de l’œsophage, liées aux contractions péristaltiques peuvent réduire l’écoulement des matières avalées ou refluées de l’estomac. D’où la nécessité d’administrer des médicaments par voie orale en position orthostatique. C’est-à-dire, debout ou assis, la colonne vertébrale droite et bien soutenue. Il est également recommandé de suivre le traitement avec une quantité raisonnable de liquide. Comme tout ce qui est avalé a tendance à prendre plus de temps pour atteindre l’estomac, la prise de médicaments en position verticale accompagnée de liquides permet de s’assurer que le médicament atteint l’estomac dans le temps prévu. En outre, les matières stomacales à teneur réduite en acide restent plus longtemps en contact avec la muqueuse œsophagienne. Cela augmente le risque de blessure et peut même contribuer à d’autres problèmes tels que la pneumonie par aspiration.