Pourquoi les personnes âgées prennent trop de médicaments ?

personnes âgées

Actuellement, la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées est un fait avéré. Les séniors sont devenus de véritables accros aux médicaments avec en moyenne une prise de dix médicaments différents chez les personnes âgées de plus de 80 ans. Ainsi, le risque d’accidents médicamenteux se trouve fortement multiplié.

De nombreux médecins dénoncent la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées. Mais nombreux sont également ceux qui insistent sur leurs difficulté à alléger les ordonnances. En moyenne, un octogénaire prendrait dix médicaments chaque jour, ce qui est beaucoup trop les spécialistes du domaine affirme qu’au-delà de trois à quatre molécules prises ensemble, on ne connait plus trop leur métabolisme, c’est-à-dire leur façon de réagir. Et, surtout, à partir de cinq médicaments par jour, le risque d’accident médicamenteux augmente considérablement. Il y a quelques semaines déjà, la consommation de médicaments par les personnes âgées âgés avait déjà alerté, , la Haute autorité de santé (HAS), qui avait lancé une campagne d’information notamment sur la consommation de somnifères par les personnes âgées plus de 65 ans. Pour la HAS, la consommation de somnifères est quasiment devenue une banalité pour de nombreux seniors alors que l’usage de ces médicaments (principalement les benzodiazépines hypnotiques ou des anxiolytiques) devrait répondre à un besoin ponctuel. Cependant, cette consommation boulimique de médicaments n’est pas une fatalité. Les spécialistes rappellent, que dans nombre de pays européens, et surtout dans les pays scandinaves, la consommation de médicaments par les personnes âgées est deux fois moins importante. Un tiers des plus  65 ans consomme des médicaments de façon régulière notamment des somnifères surtout ceux parmi les seniors qui ne voyagent plus beaucoup. Ils prennent ces médicaments pendant sept mois en moyenne ou même davantage. Or, pour être efficaces, certains médicaments ne doivent pas être pris pendant plus de 30 jours maximum. Au delà, ils pourraient entraîner une dépendance au produit, générer des troubles de l’équilibre, des risque de chutes et des troubles de la mémoire. L’objectif des médecins consiste à prescrire moins mais mieux et surtout à essayer de mieux informer les personnes âgées sur les éventuels effets secondaires liés à la prise excessive de certains médicaments notamment pour les somnifères. Les médecins devraient essayer de rationaliser en quelque sorte les ordonnances des personnes âgées en ne prescrivant que ceux qui sont indispensables et en réévaluant l’ordonnance chaque mois Ce mouvement de réduction des médicaments pour les sujets âgés semble gagner de plus en plus les médecins notamment les gériatres.