Guide sur la maladie d’Alzheimer en ligne

Maladie d'Alzheimer en ligne

Chaque année en France, 225.000 nouveaux malades atteints de cette affection neurologique sont recensés. Décrite en 1906 par le médecin Alois, cette maladie provoque au niveau du cerveau, des lésions qui finissent par détruire les neurones de cette partie de l’organisme.

Bref aperçu de la maladie

L’Alzheimer définition nous ramène à une maladie qui fait perdre progressivement à la personne atteinte, ses neurones. Il s’agit d’une pathologie incurable qui conduit parfois à la démence et toujours à une perte de mémoire. En effet, ses causes demeurent inconnues jusqu’à ce jour. Du jour au lendemain, il est seulement constaté chez les sujets âgés, l’accumulation et une production excessive de protéines bêta-amyloïdes, responsables de la mort des neurones. Il en est de même des protéines structurales qui, elles, subissent une déformation et font naître une dégénérescence neurofibrillaire. Il faut tout de même notifier que la maladie d’Alzheimer touchera encore plus de personnes d’ici 20 ans, et ce, en raison de l’espérance de vie qui augmente. Elle est considérée comme une sorte de vieillissement accéléré. Des facteurs héréditaires et génétiques pourraient tout de même être considérés comme des facteurs de risque.

Les symptômes de la maladie

L’amnésie est le premier symptôme de la maladie d’Alzheimer.À ce stade, la maladie n’en est qu’à son stade léger. Le sujet a de plus en plus de mal à retenir les mots d’une liste ou un numéro de téléphone. On peut aussi remarquer une désorientation dans l’espace et des changements d’humeur. Au stade modéré, la mémoire immédiate est de plus en plus absente. Par contre, le sujet arrive à se remémorer des souvenirs de jeunesse. Il ne peut toutefois plus planifier ses activités quotidiennes ou s’exprimer correctement. Au stade terminal, il n’est plus autonome. Il doit être constamment sous surveillance, ou hébergé dans un centre de soins approprié. Son état s’aggrave, et ses journées sont désormais faites d’hallucinations, de problèmes psychiatriques et de délires paranoïaques. C’est à ce stade que la maladie devient mortelle : les sujets meurent alors généralement d’une pneumonie.

La prévention et les traitements disponibles contre la maladie

À ce jour, aucun moyen de prévention n’est disponible contre Alzheimer. Les sujets à risque ont seulement la possibilité de diminuer l’intensité de leur souffrance en adoptant un mode de vie plus sain. Un tel mode de vie fait référence à de l’exercice physique et à une saine alimentation. Ils doivent également éviter les facteurs de risque comme le diabète, le tabagisme ou encore l’hypertension artérielle. Ils doivent s’adonner à des entraînements mentaux. Il s’agit de la lecture, des jeux de mémoire ou d’apprentissage. Ils doivent par ailleurs garder un esprit actif.

En matière de traitement, l’on pourrait faire cas des approches thérapeutiques. Cependant, elles ne sont encore qu’au niveau de la recherche. Les traitements médicamenteux quant à eux, visent à soulager les symptômes, puisqu’ils sont pour le moment dans l’incapacité de les faire disparaître. Les médicaments doivent être prescrits par le médecin traitant. Les inhibiteurs de la cholinestérase plus particulièrement, soignent les symptômes légers et les symptômes modérés. Toutefois, avec le temps, ils ne produisent plus aucun effet sur les symptômes, et sont même à la base d’autres dommages. En dehors de ces inhibiteurs, l’on peut faire cas de l’antagoniste du récepteur NDMA. Il soulage les symptômes graves. Pour mieux soutenir les patients, les médecins recommandent en outre un soutien social.